Méthode


Historique.

La méthode des SIIPS est issue d'une étude menée a l'Hôtel-Dieu de l'assistance publique des hôpitaux de paris, par Marie-Claude Beaughon infirmière générale. A l'époque l'évaluation des soins reposait sur le dénombrement des actes de soins qui étaient ensuite valorisés (PRN). Parallèlement des grilles d'évaluation de la dépendance se sont développés (géronte, GIR). L'innovation fut d'utiliser une grille de score en lieu et place du dénombrement des soins et d'utiliser la chrono-analyse pour les valoriser (Christophe Saint-Aubert). Cette approche a été publiée par le Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et de la Ville (Bulletin Officiel n°16 ici et n°94-8 bis ici). Cette publication a officialisé et initié de nombreux travaux dans les hôpitaux. En 1992 Marie Claude Beaughon et Maryse Jouanaud ont validé la méthode dans le service du professeur Montariol du Centre Hospitalier de Saint-Germain-en-Laye un traitement automatisé des données SIIPS (Stratégies Santé n°43 de juin 1993), et une première description complète (RSI déc 1994).
A partir de 1994 de nombreux articles relatant des mises en œuvres de l'indicateur dans les hôpitaux sont publiés:


- AMALBERTI F. : Durée moyenne de séjour et évolution de la charge de travail du personnel infirmier en maison de retraite médicalisée - Gestions Hospitalières n°341 -déc1994

- BASELLS J., DAURES JP., GAUZES C., SAC-EPEE JP. : Mise en place des SIIPS au CHRU de Nîmes - Gestions Hospitalières n°341 -déc1994

- BEAUGHON M-C. : Les S.I.I.P.S., une méthode validée et reproductible - Objectif Soins n° 24 de juin-juillet 1994

- BERNARD N., BERNARD L. MADDALEN L. : Evaluation de la charge en soins : guide d'utilisation à l'usage des infirmières - Objectif Soins n°48 de déc 1996

- CHANET P. et PAILLARD-BRUNET A-M. : Quand les S.I.I.P.S. favorisent le raisonnement diagnostique auprès de malades diabétiques - Objectif Soins n° 20 de février 1994
- DUBOYS-FRESNEY C. : Analyse quantitative et évaluation qualitative des soins infirmiers - Objectif Soins n° 24 de juin-juillet 1994

- FIMA O. : Des indicateurs pour mesurer les soins infirmiers - Objectif Soins n° 24 de juin-juillet 1994

- PARMANTIER C., MONNET E. et DEVAUX V. : Evaluation de la charge en soins indirects - Objectif Soins n° 24 de juin-juillet 1994

- RIFFART Y. et LAUBIN C. : Calcul de la charge en soins avec la méthode des S.I.I.P.S. - Objectif Soins n° 24 de juin-juillet 1994


En février 1995 la Direction des Hôpitaux, Sous-Direction des Personnels de la Fonction Publique Hospitalière - Bureau Infirmier Réalise une Méthode pour mesurer les autres activités afférentes aux soins. Ce travail ne sera jamais terminé, mais la méthodologie sera utilisée en complément des SIIPS pour rendre compte de la totalité des soins.

La Méthode SIIPS fait l'objet dès 1997 d'un dépôt à INPI (Institut National de la Proriétés Industrielle) par Marie Claude Beaughon, ce dépôt sera ensuite transmis à Christophe Saint-Aubert en 2012 ici.

Depuis, la méthode des SIIPS s'est rapprochée des recommandations de l'(ANAES 2002) en matière d'indicateur ici. Le SIIPS répond à la norme ISO 8402 => "Une information choisie, associée à un phénomène, destinée à en observer périodiquement les évolutions au regard d'objectifs périodiquement définis "
Pour être complet, la méthode reprend les concepts et les valeurs de la santé pour tous ici, la déclaration de Ratisbonne (1977) ici et un certain nombre de définitions ici

Principes utilisés.

La méthode SIIPS repose sur quelques principes simples.

1) Application de la méthode typologique (Cluster analysis) aux activités de soins.
2) Choix d'un nombre de groupes et de niveaux restreint dans la discrétisation (le respect d'un nombre minimal de données par classe).
3) Chaque niveau doit représenter le même nombre de cas dans le référentiel (l'équirépartition par quantile).
4) La mesure se fait par l'exploration des données du dossier de soins.
5) Chaque sous ensemble de la prise en charge globale est lui même une prise en charge globale. => schéma: ici


 

Elaboration des référentiels de mesure.

 

Dans une unité de soins, on mesure, sur un échantillon de personnes soignées, le temps consacré aux soins individualisés : soins de base, soins techniques et soins relationnels et éducatifs :

 

Personne soignée

Durée du séjour

Durée des soins de base

Durée des soins techniques

Durée des soins relationnels et éducatifs

Dossier 1

5 jours

5 heures

1 heure 30

5 heures

Dossier 2

2 jours

1 heure 30

5 heures

10 heures

Dossier 3

4 jours

10 heures

1 heure 30

5 heures

Dossier…

A

B

C

D

 

La première transformation réalisée est de ramener les temps de soins individualisés à la personne soignée à un jour. On passe alors du SIIPS à l'intensité SIIPS intensité de soins sur 24 heures (dérivée par rapport au temps qui s'écrit avec un point surmontant la lettre ∫).

 

Personne soignée

Durée sur 24 heures

Durée des soins de base

Durée des soins techniques

Durée des soins relationnels et éducatifs

Dossier 1

1 jour

1 heure

18 minutes

1 heure

Dossier 2

1 jour

45 minutes

2 heures 30

5 heures

Dossier 3

1 jour

2 heures 30

18 minutes

1 heure 15

Dossier…

1

B/A

C/A

D/A

 

 

Enfin sur chaque groupe de soins (base, technique, relationnel & éducatif), les dossiers sont classé par ordre croissant du moins intense au plus intense (temps de soins par 24 heure).

 

Classement en Soins de bases par ordre croissant des durées de soins par 24h (∫ SIIPS).

 

Personne soignée

Durée sur 24 heures

Durée des soins de bases

Durée des soins techniques

Durée des soins relationnels et éducatifs

Dossier 2

1 jour

45 minutes

2 heures 30

5 heures

Dossier 1

1 jour

1 heure

18 minutes

1 heure

Dossier 3

1 jours

2 heures 30

18 minutes

1 heure 15

 

Classement en soins techniques par ordre croissant des durées de soins par 24h (∫SIIPS).

 

Personne soignée

Durée sur 24 heures

Durée des soins de bases

Durée des soins techniques

Durée des soins relationnels et éducatifs

Dossier 1

1 jour

1 heure

18 minutes

1 heure

Dossier 3

1 jour

2 heures 30

18 minutes

1 heure 15

Dossier 2

1 jour

45 minutes

2 heures 30

5 heures

 

Classement en soins Relationnels et éducatifs par ordre croissant des durées de soins par 24h (∫ SIIPS).

 

Personne soignée

Durée sur 24 heures

Durée des soins de bases

Durée des soins techniques

Durée des soins relationnels et éducatifs

Dossier 1

1 jour

1 heure

18 minutes

1 heure

Dossier 3

1 jour

2 heures 30

18 minutes

1 heure 15

Dossier 2

1 jour

45 minutes

2 heures 30

5 heures

 

 

Les dossiers classés sont divisés en 4 groupes (discrétisation) contenant chacun un ¼ des dossiers (l'équirépartition par quantile).

 

Classement des dossiers de soins selon le temps de soins individualisé à la personne soignée

Groupe 1 (1)

autonomes

 

 

¼ des dossiers

Groupe 2 (4)

les semi- dépendants

 

¼ des dossiers

Groupe 3 (10)

Dépendants

 

 

¼ des dossiers

Groupe 4 (20)

totalement dépendants

 

¼ des dossiers

Soins de base

Dossiers n°4,n°5,n°15,n°35,..

Dossiers n°10,n°11,n°17,n°49,..

Dossiers n°41,n°51,,n°75,..

Dossiers N°7,n°85,n°95,n°90..

Soins techniques

Dossiers n°6,n°8,n°21,n°35,..

Dossiers n°20,n°25,n°25,n°45,..

Dossiers n°4,n°9,n°80,n°65,..

Dossiers n°84,n°85,n°90,n°9,..

Soins relationnels et éducatifs

Dossiers n°7,n°9,n°19,n°38,..

Dossiers n°4,n°18,n°35,n°46,..

Dossiers n°20,n°25,n°45,n°75,..

Dossiers n°80,n°86,n°89,n°95,..

 

Sur 100 dossiers classés par ordre croissant de durée/24 heures (∫ SIIPS) des soins de base les 25 premiers forment le groupe des autonomes les 25 suivants, les semi-dépendants, les 25 suivants les dépendants et les 25 derniers des totalement dépendants.

 

Enfin pour chacun des groupes on calcul d’une part le temps de soins moyen/24 heures. Ces temps 8,33mn, 33,2mn, 83mn, 66mn sont divisé par 8,33 pour être ramené a une échelle 1 4 10 20 avec une valeur du point ∫ SIIPS de 8,33 minutes/24 heures.

 

Temps moyens des dossiers de soins selon le temps de soins individualisé à la personne soignée

Groupe 1

 

 

¼ des dossiers

Groupe 4

 

 

¼ des dossiers

Groupe 10

 

 

¼ des dossiers

Groupe 20

 

 

¼ des dossiers

Soins de base

8,33 minutes

33,2 minutes

83 minutes

166 minutes

Soins techniques

8,33 minutes

33,2 minutes

83 minutes

166 minutes

Soins relationnels et éducatifs

8,33 minutes

33.2 minutes

83 minutes

166 minutes

 

D’autre part, on réalise l'exploration des données du dossier de soins regroupé par nature (base technique relationnel & éducatif et par groupe (1,4,10,20). De façon pratique les dossiers de soins de chacun des groupes sont lus et des fiches de résumé puis de synthèses sont réalisées.

 

Enfin on remplace les valeurs temps par les écrits synthétiques pour obtenir une grille de cotation opérationnelle et valide.

 

Chaque cellule des grilles temps de soins moyens et la synthèse des soins sont issues d’un même groupe de dossiers de soins.

La typologie détaillée des soins sert de clé de classification des dossiers de soins. On peut alors utiliser la grille pour classer directement n'importe quel dossier de soins. et donc le quantifier sans avoir à le chronométrer.

 

    Quelques précautions doivent être prises pour préserver la précision de l'outil,

1)    Vérifier le niveau de compétence de l'équipe de soins par rapport à l'utilisation de l'outil, la qualité des informations du dossier de soins,

2)    Les types d'activités et les types d'organisations ne doivent pas être trop éloignés des conditions initiales du référentiel

3)    Les grilles sont élaborées à un moment donné, les pratiques et leurs écrits évoluent dans le temps, il faut donc "rafraîchir" la typologie régulièrement. Toutes les informations du dossier de soins sont mobilisées ce qui implique que l'on puisse retrouver des diagnostics infirmiers, des problèmes de soins des démarches de soins, des projets éducatifs... dans les grilles de cotation pour peu que ces informations soient réellement discriminantes dans la classification

 

=>    Les études de reproductibilité de la cotation à partir des dossiers de soins attestent une concordance à 90% sur les soins de bases et techniques et de 82% pour les soins relationnels et éducatifs, en condition d'utilisation standard. De plus les écarts se neutralisent sauf en soins relationnel et éducatif ou les soins sont moins formalisés. On peu donc considérer que l'outil (correctement mis en oeuvre) est stable.


Définitions:


SIIPS, position (1,4,10,20) d'un dossier de soins pour les 3 types de soins (base, technique, relationnel et éducatif). Cette position peut être fixée quotidiennement, tout les 7 jours et ou le jour de sortie, à jour fixe (ex le lundi), ou même à tout moment pertinent (lors d'un épisode aigue). Une cotation incomplète ne peu pas exister, car ce n'est plus une prise en charge globale.

SIIPS Séjour : Cumul ou extrapolations des positions SIIPS pour le séjour hospitalier d'un patient.

Intensité SIIPS : ∫ SIIPS division du SIIPS par une unitée de temps exemple : 10 par 24 heures ou 200 par semaine.

Production SIIPS : Cumul des SIIPS sur une période, pour une structure et une organisation définie (service de soins).

Production de SOINS : Ensemble des actions de soins mis en oeuvre pour répondre aux besoins du patient (elle est valoriser par la production SIIPS). Le terme synonyme de charge en soins n'est plus utilisé, il laisse entendre que l'activité soignante est une charge et non une valeur ajoutée pour le patient.

AAS Activité Afférentes aux Soins ici: Etudes des activités complémentaires aux SIIPS (Soins indirects), cette étude mesure les structures et les organisations d'un service de soins. Autrefois systématiquement additionné aux SIIPS pour avoir la globalité des soins, la tutelle les considères de nature distincte. D'une part qu'es ce que j'apporte au patient? (Production SIIPS) et d'autre part comment je me structure et je m'organise pour produire (AAS)?

Régulation.

Le SIIPS possede dans sa construction des propriétés (l'équirépartition par quantile) qui se traduisent dans les résultats par une symétrie dans les histogrammes de distributions.

La mesure étant stabilisée (après la période de démarrage), un référentiel de distribution des résultats SIIPS est constitué pour l'unité et pour un groupe d'unité ayant le même type d'activité. Cette courbe permet d'étalonner les résultats chiffrés, et d'avoir un calage du résultat.

Courbe du référentiel de chirurgie
images/SIIPStab1base26k.gif

Grille de réanimation lourde.

La grille de réanimation lourde ne doit être utilisée que dans les services ou l'utilisation de la grille soins technique chirurgie (1-4-10-20) montre une utilisation prépondérante du coefficient 20, le coefficient 20 doit alors représenter au moins 62,5% des cotations. Avec la nouvelle grille réanimation le premier coefficient représentera donc en moyenne au maximum 37.5%, le reste est réparti sur les autres niveaux 20,40,80. Cette translation respecte la règle de l'équirépartition par quadrille décrite par la méthode.

images/SIIPStab1base26k.gif

Evolutions.

Vous trouverez sous la rubrique recherche les principaux travaux en cours sur les SIIPS:
Amélioration continue des grilles - Rétrocontrôle des résultats aux sources - Interfaces avec les dossiers de soins informatisés - Développement de l'utilisations des résultats.

Maj: Christophe Saint-Aubert avril 2016